Coût d'opportunité

Le coût d'opportunité mesure la perte des biens auxquels on renonce en affectant les ressources disponibles à un usage donné.



Catégories :

Coût - Comptabilité analytique - Comptabilité - Économie des catastrophes

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Définition de Coûts d'opportunité - Vernimmen met à votre disposition un glossaire de finance comprenant plus de 1300 mots. (source : vernimmen)
  • ... situations d'équilibre et , par conséquent, le coût d'opportunité d'un bien est toujours égal à ce que les ressources... (source : mazerolle)
  • Le coût d'opportunité est mesuré par le gain qu'entraînerait un emploi différent d'une ressource économique. C'est par conséquent la mesure d'un manque à gagner lié... (source : lyc-arsonval-brive.ac-limoges)

Le coût d'opportunité (ou coût d'option) mesure la perte des biens auxquels on renonce en affectant les ressources disponibles à un usage donné. C'est le coût d'une chose estimé en termes d'opportunités non-réalisées, ou encore la valeur de la meilleure autre option non-réalisée.

En matière de gestion, le coût d'opportunité d'un investissement est le coût de la non-réalisation d'un investissement. Il est mesuré par la rentabilité attendue des fonds investis (ou de l'affectation d'immobilisations à d'autres utilisations, comme par exemple, la location d'un terrain disponible). Ce critère est l'un de ceux utilisés dans les choix d'investissement. En théorie, le rendement doit être au minimum égal au coût d'opportunité.

En matière de finance c'est la rentabilité qu'aurait un placement de même risque que celui réalisé ou envisagé. Il permet de faire des arbitrages entre placements.

En économie (macroéconomie), il est bon de tenir compte des externalités positives et négatives pour établir un coût d'opportunité complet.

L'application du concept de coût d'opportunité conduit à la recherche des coûts cachés de toute décision économique. La négligence de ce concept conduit à des sophismes économiques courants tels que celui de la «vitre brisée» décrit par Frédéric Bastiat.

Exemples

Choix et cout d'un mode de transport

Hypothèses :

  1. votre budget consacré au transport est limité, les sommes ci-dessous représentent par conséquent une valeur (chaque euro procure une certaine satisfaction).
  2. vous habitez dans la banlieue d'une ville.
  3. En allant en ville en voiture, vous dépensez 1, 5€ en frais divers (essence, usure des pneus, huile, assurance, parking etc. ).
  4. En bus, mettant le même temps que vous en voiture et allant à la même destination, coûte 1€ (aller).

Ainsi, si vous descendez en ville en voiture, votre coût d'opportunité sera de 0, 5€ (1, 5 - 1 = 0, 5), soit 1€ pour l'aller retour. En effet, si vous descendez en ville en bus, vous dépenserez 0, 5€ de moins qu'avec votre véhicule, soit un gain de 0, 5€, ou en termes économiques un coût d'opportunité nul (car le bus est , dans cet exemple, reconnu comme le moyen de transport le moins cher et le plus rapide)

Pour compliquer, nous pourrions modifier les hypothèses de départ, en prenant en compte que le bus met plus de temps que votre voiture à arriver en ville (il doit s'arrêter à des arrêts de bus), mais qu'avec votre voiture vous devez vous garer en ville (et par conséquent trouver une place, ce qui est quelquefois long, et en plus la payer !) etc. etc.

Cout d'opportunité d'un billet gratuit

Hypothèses :

Question : quel est le coût d'opportunité associé au concert d'Eric Clapton ?

Réponse :

  1. si vous allez au concert Bob Dylan, vous perdez 40 € (le prix du billet) et vous gagnez une satisfaction de 50 €, soit une valeur nette de 10 €. Cette option présente pour vous une valeur ajoutée nette de 10 €. C'est ce que vous perdez en n'adoptant pas cette option.
  2. si vous allez au concert Eric Clapton, vous perdez cette valeur nette de 10 €, plus le prix du billet Clapton (nul, en l'occurrence) soit au total 10 € : c'est le coût d'opportunité. Il s'agit de l'avantage auquel vous renoncez en assistant au concert d'Eric Clapton. À vous de voir si le concert Clapton vaut plus ou moins de 10 €, selon vous : si oui, c'est une option meilleure que le concert Dylan, sinon, pour vous mieux vaut toujours jeter le billet gratuit.

Investissement financier

Supposons un taux de profit de 5% dans un secteur de production quelconque (représentant par conséquent un certain risque). Ceci veut dire que sur les 10 firmes de ce secteur, les 10 ont (en moyenne) une rentabilité de 5% par an pour le même risque. Vous êtes un investisseur et vous souhaitez placer votre argent : 100 000 Euros. Vous êtes intéressé par ce secteur, et tout spécifiquement par une entreprise qui vous parait plus prometteuse que les autres (pour des raisons x ou y). Vous choisissez par conséquent de placer dans cette entreprise, mais à la plus grande surprise, elle n'a une rentabilité que de 4% ! Ce qui fait 4 000 Euros de gains. Outre le fait que vous soyez déçu, le coût d'opportunité ici est de 1% (sur le capital investit, par exemple pour 100 000€, cela fait 1 000€ de coût). En effet, si vous aviez positionné dans une autre entreprise du secteur (avec par conséquent le même risque), vous auriez gagné la somme de 5 000 Euros (et non seulement 4 000€, ce qui représente un coût de 5 000 - 4 000 = 1 000 Euros).

C'est ce qui explique pourquoi des entreprises réalisant un profit (comptable) font quand même le choix de fermer ou de diminuer leur activité : elles calculent que les sommes employées à l'activité rapporteraient plus si elles étaient employées à autre chose

La sphère monétaire serait par conséquent liée à la sphère réelle (débat qui anime les économistes, voir la théorie quantitative de la monnaie).

Analyse de la notion

Dans l'ensemble des cas, la notion de coût d'opportunité suppose qu'il y a un choix, qu'on ne peut pas tout faire. A titre d'exemple, s'il était envisageable à la fois d'aller au concert de Dylan ainsi qu'à celui de Clapton, il n'aurait eu aucun coût d'opportunité : il serait envisageable d'aller voir les deux, tout simplement. La notion de coût d'opportunité est liée au fait que «quelque chose» est fixe, ou plus précisément limité.

Le temps et l'espace sont deux éléments qui manquent aisément, ils sont deux bons exemples de facteurs justifiant un cout d'opportunité. D'une façon plus générale, l'opinion courante des économistes est que le coût d'opportunité ne peut trouver son application que dans le cas de ressources «rares», c'est-à-dire limitées. Cela a conduit certains économistes à limiter l'objet de l'économie à des situations de ressources «rares» (on retrouve toujours la trace de cela dans l'ensemble des manuels d'économie), une position de repli sage, car nul ne sait tout à fait à quoi pourrait ressembler une science économique où il n'y aurait pas de limites fixées de l'extérieur au dispositif économique quant à la disponibilité des ressources.

Historique de la notion

Le coût d'opportunité est associé à une controverse célèbre entre économistes du début du siècle dernier, controverse opposant les économistes britanniques disciples de Marshall et les économistes continentaux du courant néo-autrichien :

Coût d'opportunité et situation de risque

D'autre part cette notion n'a de sens que si les comparaisons entre la chose réalisée et la chose non réalisée sont deux choses à risque égal ! Sinon il faut introduire les notions de risque et prime de risque.

Il faut aussi prendre en compte le fait que les éléments extérieurs ne sont pas statiques, ce qui peut influer sur la satisfaction des choses (par exemple une voiture ne produit de satisfaction que s'il y a des routes, s'il n'y en a pas elle ne permet de rien ; or les routes sont des éléments extérieurs à la voiture)  ; ceci se traduit par l'expression "toutes choses étant identiques d'autre part (ou Ceteris paribus pour les latinistes) ", qui est par conséquent utilisée pour présenter un risque nul (non changement de la situation globale dans le temps).


Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : coût - opportunité - chose - concert - risque - notion - euro - option - conséquent - satisfaction - voiture - clapton - ville - dylan - économistes - valeur - économique - bus - ressources - réalisées - investissement - rentabilité - choix - temps - nul - payer - billet - eric - bob - part -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Co%C3%BBt_d%27opportunit%C3%A9.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu