Fat Four

Les Big Four ou Fat Four sont les quatre plus grand groupes d'audit au niveau mondial ...



Catégories :

Commissariat aux comptes - Audit - Comptabilité générale - Comptabilité

Les Big Four ou Fat Four (littéralement, les «quatre gros») sont les quatre plus grand groupes d'audit au niveau mondial :

Les Big Four succèdent aux Big Five, qui comprenaient, hormis les entreprises citées ci-dessus, la firme Arthur Andersen, qui a disparu en 2002 suite à l'affaire Enron. Elles-mêmes ont succédé aux Big Six après la fusion de Coopers & Lybrand et de Price Waterhouse en 1998.

Si l'ensemble des Big Four sont présents mondialement et peuvent assurer une couverture globale à leurs clients, du fait de l'histoire et de développements contrastés, les positions de marché de certains réseaux au niveau local sont particulièrement inégales. Ainsi KPMG est particulièrement puissant au Benelux, tandis que Deloitte est numéro un dans la péninsule ibérique, suite au rachat des cabinets Andersen portugais et espagnols.

Dès lors les Big Four en position de challengers dans certains pays se contentent de missions provenant de clients dont la maison mère se situe à l'étranger (missions dites de referred-in) tandis que les cabinets puissants localement ayant de grandes multinationales comme clients effectuent l'audit de la totalité du groupe et fournissent des missions aux cabinets du réseau à l'étranger, selon la localisation des filiales du client dans le monde (missions de referred-out)

S'il apparaît actuellement que les Big Four sont particulièrement puissants dans le domaine de l'audit financier et comptable, des problèmes de manque de concurrence font débat et surtout se pose la question des conséquences d'une hypothétique "nouvelle affaire Enron". Cependant, les observateurs du secteur s'accordent à dire que l'émergence d'un cinquième réseau global est fantaisiste.

Historique

Depuis 1989, des fusions ont diminué le nombre des principaux cabinets d'audit comptable de huit à quatre.

Big 8 (1970-1989)

Ces sociétés étaient nommées le Big 8 dans les années 1970, ce qui reflétait la domination internationale des 8 plus grosses firmes :

  1. Arthur Andersen
  2. Arthur Young & Company (fusionné avec Ernst & Whinney pour donner Ernst & Young)
  3. Coopers & Lybrand
  4. Ernst & Whinney (fusionné avec Arthur Young & Co pour donner Ernst & Young)
  5. Haskins & Sells (fusionné avec la firme européenne pour devenir Deloitte, Haskins and Sells)
  6. KPMG (formé par la fusion de Peat Marwick International avec KMG Group)
  7. Price Waterhouse
  8. Touche Ross

Ces Big 8 étaient eux-mêmes le résultat de fusions antérieures.

Big 6 (1989-1998)

Les Big Eight deviennent les Big 6 en 1989 lorsque Ernst & Whinney fusionne avec Arthur Young pour former Ernst & Young en juin, et Deloitte, Haskins & Sells fusionnent avec Touche Ross pour former Deloitte & Touche en août.

Big 5 (1998-2002)

Les Big 6 deviennent les Big 5 en juillet 1998 lorsque Price Waterhouse fusionne avec Coopers & Lybrand pour former PricewaterhouseCoopers.

Big 4 (depuis 2002)

Arthur Andersen, renommé entre temps Andersen, et plus particulièrement son bureau de Houston étant impliqué dans le retentissant scandale Enron, le réseau est démantelé et les cabinets sont commercialisés et répartis auprès des concurrents. Ainsi le cabinet français est par exemple racquis par Ernst & Young, tandis que Andersen Espagne passe sous l'enseigne Deloitte. De fait, les grands groupes d'audit comptable et financier sont actuellement au nombre de quatre, challengés par Mazars cinquième groupe d'audit mondial.

Les Big 4 aujourd'hui : classement

En France

Cabinet CA HT (K€) Clôture Employés Bureaux
KPMG France 716 764 09/2006 6 653 194
Deloitte France 554 000 05/2006 4 600 148
Ernst & Young France 550 000 12/2006 3 000 15
PricewaterhouseCooper France 452 100 06/2006 2 745 25
Mazars 245 100 08/2007 1 900 26

Données pour l'exercice 2005-06, Source : La profession comptable n°290 de mars 2007

Cabinet CA HT (K€) Clôture Employés Bureaux
KPMG France 692 705 09/2005 6 639 180
Ernst & Young France 522 000 12/2005 3 000 17
PricewaterhouseCooper France 438 400 06/2005 2 690 25
Deloitte France 427 441 05/2005 3 200 110

Données pour l'exercice 2004-05, Source : La profession comptable de mars 2006

Au niveau mondial

Cabinet CA 2008 (milliards de )
PricewaterhouseCoopers 28, 2
Deloitte 27, 4
Ernst & Young 24, 5
KPMG 19, 8

Criminalité économique

Les entreprises du Big Four occupent un rôle controversé dans les circuits financiers internationaux de l'argent gris (évasion fiscale) et de l'argent sale (criminalité organisée internationale) [1], surtout le blanchiment d'argent.

Notes et références

  1. Frédéric Brunnquell, Fisc : la grande évasion, CAPA [prod. ], 2008

Anecdotes

The Big Four (Les Quatre) est aussi le titre d'un ouvrage d'Agatha Christie.

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : big - ernst - young - deloitte - cabinets - france - four - audit - kpmg - arthur - andersen - quatre - pricewaterhousecoopers - comptable - 2006 - 2005 - groupes - touche - fusion - 1998 - clients - particulièrement - missions - 1989 -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Fat_Four.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu